Les antivirus, les barrières contre les logiciels malveillants

La plupart des logiciels malveillants sont détectés à l’aide d’une comparaison de modèles avec des exemples connus provenant d’une base de données en ligne, de sorte que le programme analyse le disque pour vérifier les correspondances. Les programmes de suppression des logiciels malveillants recherchent donc de manière générale soit des signatures de logiciels malveillants connus, soit un comportement similaire à celui des logiciels malveillants. Suivez cet accès pour en savoir plus sur les logiciels malveillants.

Comment les antivirus sont-ils censés agir ?

Certains programmes antivirus utilisent l’heuristique pour détecter les mauvais comportements. Ainsi, si un logiciel malveillant est de type « zero-day » (vu mais pas encore dans la base de données ou défini) ou personnalisé (pas vu dans la nature), il ne sera pas détecté.

Les antivirus

La comparaison de modèles peut ne trouver que quelques composants d’une installation de maliciel, de sorte que la suppression peut laisser des fichiers aléatoires. Par opposition à la liste blanche, où seuls les programmes connus ayant une bonne signature sont autorisés à s’exécuter.

Avast, AVG, etc. sont des programmes antivirus et sont très efficaces contre les logiciels malveillants. Essayez d’exécuter une analyse avec un bon logiciel de sécurité et vous verrez qu’il détecte votre problème.

Si vous êtes prêt à y mettre le temps nécessaire, vous pouvez supprimer les logiciels malveillants à la main. Si vous savez que vous l’avez, il doit faire quelque chose que vous pouvez détecter, donc vous pouvez le trouver en ouvrant des sockets réseau ou des fichiers ou en exécutant des processus, puis en remontant ces fichiers jusqu’aux grappes de fichiers installés en même temps.

Le mieux serait d’avoir une solution multiantivirus qui analyse votre machine en local. Il est hors de question d’installer plus d’un antivirus local, car ils peuvent causer un ralentissement et ne fonctionnent pas bien ensemble. Il serait donc préférable de se prémunir contre toutes formes d’attaques de logiciels malveillants, au lieu d’attendre que ceux-ci se manifestent.

informaticien